Lettre de lunaison 160 – Nouvelle Lune du 13 juillet 2018 en Cancer – Nouvelle Lune du 11 août en Lion (deux lunaisons de l’été)

Cette parution fait une synthèse des mois passées, explore la lunaison en cours en décrivant les potentiels et défis de la lunaison, et creuse des hypothèses sur les mois et années à venir.
Parution le 13 juillet 2018 (PDF – 40 pages). Vous pouvez la commander ici (5,50€). Nous vous enverrons la lettre dans les heures qui suivent.

 

Édito. Dynamiques de cette lunaison

La Lettre de lunaison N°160 parcourt les deux lunaisons de l’été. La première Nouvelle Lune a lieu en Cancer le 13 juillet, la seconde a lieu en Lion le 11 août.

L’ambiance générale de l’été est colorée par la longue rétrogradation de Mars en Verseau / Capricorne, qui s’étire du 27 juin au 28 août. La fonction première de Mars est d’extérioriser l’énergie et d’agir dans le monde. Durant cette période de rétrogradation, cette expression peut être ralentie, freinée, voire carrément contrecarrée. Le cas échéant, la proposition est alors de se tourner vers notre monde intérieur et de méditer sur les raisons, les manières relationnelles et les moyens de notre action.
Durant cette introversion, les questions d’innovation dans de nombreux domaines (écologie, santé, éducation, mentalités…) pourraient nous travailler, le passage du Capricorne au Verseau symbolisant l’introduction dans les cultures, habitudes ou « ce qui fait pouvoir et autorité » des ingrédients nouveaux. Cet été 2018 pourrait ainsi préparer de nombreuses réformes, à l’échelle individuelle et/ou collective, où certaines questions d’émancipation sont présentes. Certaines personnes feront le lien entre un passé devenu obsolète et un à-venir innovant, d’autres pourraient de manifester des volontés de ruptures plus cinglantes. En situation d’emprisonnements (psychique ou physique), ou dans le cas de dépendances très nocives, ce transit peut donner la force, à l’automne, de prendre son courage à deux mains et de conquérir une nouvelle liberté.
Cette lettre propose une prospective des différentes périodes à observer durant l’automne, dans les moments où certains « passages à l’action » pourraient devenir visibles.

À la demande de plusieurs abonnés, cette Lettre propose un récit approfondi sur le Narcissisme du Moi et sur le Moi Idéal. Les pathologies narcissiques et les logiques perverses demandent souvent à être mieux comprises, identifiées et travaillées, car elles contribuent à de nombreuses violences relationnelles dans les familles, le monde du travail et la vie sociale.
Ce type de connaissances est précieux, dans l’éducation des enfants (attention aux d’enfants roi, objet de jouissance des parents), et dans les relations adultes lorsque l’affectivité inconsciente est restée bloquée dans le registre infantile de la toute puissance, de l’omnipotence et d’un « Moi Idéal » qui n’a pas été remanié et a résisté au principe de réalité. Comprendre les rouages de l’inconscient est certes une affaire coriace, mais vu les dégats de l’aveuglement, cet effort est bénéfique. Pour les personnes qui sont engagées dans « un travail sur soi » et travaillent à une meilleure compréhension de l’être humain, cette lecture peut apporter quelques ressources utiles.

Enfin, comme nous nous approchons du premier semestre 2019 et de la série de conjonctions de planètes en Capricorne (Saturne, Nœud Sud, Pluton), cette Lettre de lunaison 160 continue d’approfondir des ressources face au « bruit de bottes » qui pourrait se manifester à la fois sur le plan psychique, idéologique et politique. La période 2019 / 2023 invite à un « âge de raison » sur bien des plans, inconscient et conscient. Les précurseurs d’aujourd’hui auront en main des ressources pour les années futures.

Bonnes lunaisons, et bel été :-)))
Sandrine Delrieu

Nouvelle Lune du 13 juillet 2018 en Cancer

Pleine Lune du 27 juillet 2018 en Lion / Verseau

Nouvelle Lune du 13 juillet 2018 en Cancer

Pleine Lune du 27 juillet 2018 en Lion / Verseau

Lettre de lunaison 159 – Nouvelle Lune du 13 juin 2018 en Gémeaux – Pleine Lune du 28 juin en Cancer / Capricorne

Passé > présent > futurs possibles.

Cette parution fait une synthèse des mois passées, explore la lunaison en cours en décrivant les potentiels et défis de la lunaison, et creuse des hypothèses sur les mois et années à venir.
Parution le 13 juin 2018 (PDF – 32 pages). Vous pouvez la commander ici (5,50€). Nous vous enverrons la lettre dans les heures qui suivent.

 

Édito. Dynamiques de cette lunaison

“Ceux qui n’ont ni intuition ni imaginaire se retrouve fort dépourvus une fois que la vie ne se déroule plus sur les rails du prévu.” 

“Durant cette lunaison, la Nouvelle Lune a lieu en Gémeaux et la Pleine Lune en Cancer / Capricorne. Ce passage d’un signe d’Air extroverti à un signe d’Eau plus introverti nous invite à rassembler les particules (nos expériences et idées) et à entrer dans une phase de gestation qui donnera naissance, dans quelques temps, à une autre étape de vie.
Avec la rétrogradation de Mars en Verseau, puis celle de Mercure en Lion, cette proposition d’introversion, de renforcement des bases de notre existence, et de réflexion sur nos compétences et manières de faire, durera jusqu’à la fin de l’été. Nul besoin de courir donc… il s’agit d’approfondir certaines ressources comme l’intuition, l’imaginaire et la créativité, et d’affiner nos singularités.

Si dans leurs migrations, les oiseaux suivent des fils de lumière invisibles à l’oeil humain pour connaître leur route, certaines personnes suivent des chemins dont la logique échappe à la mentalité rationaliste de nos sociétés. Elles suivent leur intuition en dialoguant avec leur âme et leur intime vocation. Et vous ? 

L’entrée d’Uranus en Taureau invite à explorer avec curiosité quelles seront les nouvelles ressources disponibles durant 7 ans. Elle ont un lien avec la nature, l’écologie bien sûr, mais également avec des ressources liées à la nature de notre âme et des lois qui président à la manifestation. Pour renforcer ce lien et cette compréhension, nous avons besoin de traverser des expériences qui le permette. Le conseil de cette lunaison serait de débrancher le mental utilitaire… et de prendre le temps de plonger dans des pratiques qui réveillent les pouvoirs symboliques et énergétiques de notre existence. Le monde des formes, peinture et sculture, ont ce potentiel lorsque nous plongeons dans la vibration de ce dialogue avec l’Apparition.
La créativité n’est pas l’apanage d’un secteur d’activité, mais une capacité quasi chamanique de convoquer l’univers dans notre quotidien. 

Nous devons trouver ou renforcer des points d’appui « hors norme » dans un monde où « la norme » s’est étriquée dans la mentalité de l’entreprise, de la performance compétitive ou de la quête narcissique et identitaire. De nombreuses personnes qui ne jouent pas ce jeu en sont profondément affectées, notamment via un monde du travail qui est souvent devenu une machine à broyer le désir et le sens. 

Ces ressources « hors normes » pourraient devenir essentielles lorsque nous nous approcherons du premier semestre 2019 et de la série de conjonctions de planètes en Capricorne (Saturne, Noeud Sud, Pluton). Si en 2019 / 2021, certaines tendances fascistes se durcissent (le bruit des bottes, qu’il vienne de fondamentalismes politiques ou religieux), que les guerres de pouvoir se tendent (sur fond d’armes nucléaires ?) ou que les pétages de plomb individuels et haineux se multiplient, nous aurons besoin d’une immense stabilité intérieure et d’un ancrage spirituel permanent pour que chacune de nos respirations, chacun de nos gestes et chaque amitié tissent les mailles énergétiques du monde qui viendra, après.

Les lettres de lunaison anticiperont les périodes les plus délicates de cette période afin que chacun puisse les anticiper à bon escient (comme de de fin Mars à début Mai 2019). Être à la fois extrêmement lucide et garder sérénité est un sport qui se pratique : nourrir son for intérieur, construire des relations de confiance, utiliser nos véritables compétences, vivre spirituellement et ne jamais lâcher l’horizon. »

Bonne lunaison :-)))
Sandrine Delrieu

Nouvelle lune du 16 juin 2018 en Gémeaux

Pleine lune du 28 juin 2018 en Cancer / Capricorne

Lettre de lunaison 153 – Nouvelle Lune du 18 décembre 2017 en Verseau – Pleine Lune du 2 janvier en Capricorne / Cancer

Chaque parution fait une synthèse énergétique et événementielle des mois passées, explore la lunaison en cours en décrivant les potentiels et défis de la lunaison, et creuse des hypothèses sur les mois et années à venir.
Cette lettre de lunaison est parue le 18 décembre 2017 (PDF – 32 pages). Vous pouvez la commander ici (5,50€) : 

Édito. Dynamiques de cette lunaison

Durant cette lunaison, la Nouvelle Lune a lieu en Sagittaire et la Pleine Lune en Capricorne / Cancer. Cette lunaison propose de poser les fondements des projets privés, professionnels ou sociaux que nous voulons réaliser en 2018. Comme pour une bonne recette de cuisine, quels ingrédients avons-nous actuellement besoin de rassembler pour construire une belle architecture ?

L’année 2017 a pu nous poser de nombreuses questions en terme d’orientation, de choix et d’engagements susceptibles d’incarner qui nous sommes et d’exprimer le meilleur de nous-mêmes. De nombreuses tensions relationnelles et hésitations ont pu parsemer ce parcours, nous poussant à aller de l’avant et parfois à trancher en affirmant ce qui fait partie de notre histoire et ce qui n’en fait plus partie. Depuis l’été 2017 et durant toute cette année, nous sommes invités à agir et à nous exprimer de manière de plus en plus créative et singulière, en intégrant, pour ceux qui ont cette sensibilité, une conscience énergétique de plus en plus aiguisée et… efficace. Les questions de pouvoir d’agir invitent à développer une conscience chamanique ancrée dans le visible et l’invisible.

Durant cette lunaison, a lieu un événement astrologique à observer avec précaution : l’entrée de Saturne en Capricorne dont le passage durera jusqu’en décembre 2020. Depuis un an, j’alerte sur ce qu’il peut symboliser : le bruit des bottes ou l’âge de raison. Entre ces deux extrêmes de la régression binaire « sécurité-identité-haine » et de la dynamique pacifiante « conscience-connaissance-sagesse », il est fort possible que nous dussions faire de véritables efforts pour exercer une grande clairvoyance entre tous les événements qui pourraient exercer des pressions sur les groupes humains – et entre eux. Nous devrons apprendre à ne pas ré-agir et à maintenir une conscience holistique permanente.

Si le passage de 2017 à 2018 est à la construction de fondements à la fois philosophiques et matériels, prenons le temps de bien sentir ce qui nous anime, pourquoi, comment, vers qui et vers quoi. La joie du Capricorne n’est pas celle du gaspillage désordonné mais bien celle d’un devoir accompli dans le respect d’une éthique forgée dans son for intérieur. Cette notion de « for intérieur » sera capitale dans les mois à venir, car notre véritable sentiment de sécurité s’enracine là, dans ce lien indéfectible à l’âme, à l’univers, à l’humanité et à l’homme qui fait de nous un adulte accompli et accomplissant ce qu’il a à faire.

Tout en ayant conscience des différents défis et dangers qui traversent l’humanité (l’écologie, les déplacements de population, les misères, les conflits…), gardons à l’esprit que nous ne sommes que de passage et que la qualité de nos pensées, de nos liens et de nos actes pourra puissamment contribuer à faire avancer le smilblick local et global. Cette puissance créatrice, nous pourrons la renouveler et la régénérer durant cette lunaison, si tant est que nous prenons le temps de mettre en place une discipline qui nous donnera de la force psychique et physique, un bien-être et une intelligence de situation dont tout le monde pourra bénéficier.

Bonne lunaison :-)))
Et bon passage vers l’année 2018, 2 + 0 + 1 + 8 = 11 = La Force, la maîtrise des animaux intérieurs.

Sandrine Delrieu


Nouvelle lune du 18 décembre 2017

 

Pleine lune du 2 janvier 2018

Lettre de lunaison 152 – Nouvelle Lune du 18 novembre 2017 en Scorpion – Pleine Lune du 3 décembre en Sagittaire / Gémeaux

Chaque parution fait une synthèse énergétique et événementielle des mois passées, explore la lunaison en cours en décrivant les potentiels et défis de la lunaison, et creuse des hypothèses sur les mois et années à venir.
Cette lettre de lunaison est parue le 18 novembre 2017 (PDF – 32 pages). Vous pouvez la commander ici (5,50€) : 

Édito. Dynamiques de cette lunaison

Durant cette lunaison, la Nouvelle Lune aura lieu en Scorpion et la Pleine Lune en Sagittaire / Gémeaux. Si le signe du Scorpion symbolise les initiations et les chamboulements vécus grâce à une autre manière de Voir, le Sagittaire symbolise les enseignements que nous tirons de l’expérience, celles de notre vie comme celles issues du parcours de l’humanité (à travers les traces que les générations ont laissé, à l’oral, à l’écrit et dans les oeuvres). Cette lunaison invite à apprendre, et à ouvrir les antennes de notre perception en travaillant avec sérieux et endurance sur le plan des causes invisibles (inconscient, psychisme, énergétique, systèmes de croyances, scénarios relationnels…). Un processus de création est à l’oeuvre, nous pourrions développer fortement notre intuition, notre foi (notre capacité à faire confiance) et notre créativité de vie. La fin d’année 2017 pourrait continuer de nous apporter des ressources et visions nouvelles, dans la lignée des changements que nous avons mis en oeuvre depuis décembre 2016, en tenant le gouvernail de nos ré-orientations sur le plan de la vie privée, relationnelle, professionnelle ou sociale

Cette lunaison invite cependant à ne pas se précipiter et à concentrer nos efforts sur la manière dont nous arrivons à associer idéalisme et réalisme, innovations dans les projets qui nous propulsent vers 2018 et consolidation de nos appuis les plus structurant. Clarifier notre esprit en regardant l’horizon à moyen terme nécessite d’être lucide sur nos compétences, nos relations, notre environnement et les mutations que nous sentons travailler nos sociétés. Nous sommes loin d’être seul (dans tous les sens du terme : ne pas rester enfermé en soi-même, dans des fantasmes / nous avons des alliés, connus ou à rencontrer).

L’air du temps 2017/2018 est imprégné des éléments Eau (Jupiter en Scorpion et Neptune en Poisson) et Terre (Pluton, Lune Noire et bientôt Saturne en Capricorne). Cet air du temps évoque une combinaison entre une fluidité créative dans les perceptions et les ressources liantes (le « nous ») et une fermeté spirituelle où ce qui fait autorité et sagesse en nous ne se laisse pas piéger dans les remous ré-actifs du monde. Autant dire que l’effort de Grandir en maturité fait partie des vigilances à venir, et que cette vigilance demandera des retours à soi réguliers d’une part pour évacuer les stress ambiant, d’autre part pour agir et penser en conscience. Savoir Faire silence.

Tout cela dans une ambiance collective, mondiale, où dès décembre 2017 nous rentrons avec Saturne en Capricorne dans LE défi de ce début de 21ème siècle : « le bruit des bottes ou l’âge de raison. » Cela peut faire peur vu le crétinisme ambiant, et le fait que malheureusement « l’enfer soit pavé de bonnes intentions ». L’inculture assez générale vis à vis des bénéfices sociaux et politiques du « travail sur soi » produit bien souvent la reproduction de systèmes de pouvoir et de chaos psychiques qui participent inconsciemment au « bruit des bottes dans l’inconscient ». Les fonctionnements narcissiques et pervers restent à mieux décoder pour pouvoir déconstruire leurs échiquiers et leurs conséquences, notamment dans les milieux familiaux et professionnels.

Une émancipation particulière vis à vis des « fantômes du passé » oeuvre durant cette lunaison. Qu’il s’agisse de vérités à dévoiler ou de mémoires encombrantes et obsolètes à alchimiser, nous sommes invités à travailler un passage et des rituels de passage permettant l’émergence et l’expression d’un « esprit neuf sur une terre vierge« . Au boulot !

Bonne lunaison :-)))
Sandrine Delrieu


Nouvelle lune du 18 novembre 2017

nouvelle_lune_2017_11_18

Nouvelle lune du 3 décembre 2017

pleine_lune_2017_12_03