Lettre de lunaison 157 – Nouvelle Lune du 16 avril 2018 en Bélier – Pleine Lune du 30 avril en Taureau / Scorpion

Cette lettre de lunaison fait une synthèse énergétique et événementielle des mois passées, explore la lunaison en cours en décrivant les potentiels et défis de la lunaison, et creuse des hypothèses sur les mois et années à venir.
Cette lettre n° 157 est parue le 16 avril 2018 (PDF – 34 pages). Vous pouvez la commander ici (5,50€) :

 

Édito. Dynamiques de cette lunaison

Durant cette lunaison, la Nouvelle Lune a lieu en Bélier et la Pleine Lune en Taureau / Scorpion. 

Depuis le début du mois d’avril, nous sentons une pression relationnelle, professionnelle, sociale ou géopolitique monter dans les milieux et les contextes qui n’oeuvrent pas de manière mature à la reconnaissance inclusive de tous dans l’intérêt général. Malheureusement, cette pression pourrait s’accentuer durant la montée de cette lunaison, une certaine destructivité restant prégnante avec la conjonction Mars / Lune Noire / Pluton en Capricorne.
Dans certaines situations difficiles (sans être pour autant physiquement dangereuse) le conseil est de développer des stratégies imprégnée d’une grande sagesse : observer à 360 degrés, repérer les forces en jeu, garder parfois des preuves de ce qui a lieu (abus, manipulation, incohérences…), écouter nos sensations, et prendre le temps de construire des issues – sachant que durant l’été 2018, nous aurons l’occasion, avec la rétrogradation de Mars à venir, d’élaborer une nouvelle liberté, celle menant notamment à la capacité de pouvoir se gouverner soi-même et déclarant son autonomie (que ce soit pour une personne ou pour un pays). 

Cette ambiance concernant globalement tous les rapport à l’autorité, au pouvoir ou à la responsabilité, nous pourrions également être remis en question sur certains manquements. Le carré des planètes entre le Bélier et le Capricorne pourrait, dans certains cas, nous rappeler que nous sommes responsables de nos actes passés, présents et futurs et de leurs éventuelles conséquences. L’ambiance est donc assez sérieuse… En sous-texte, se joue un défi d’émancipation et d’individuation.

Au fil des transits développés dans cette Lettre de lunaison, vous trouverez différentes ressources permettant d’approfondir des qualités qui nous seront bien utiles, durant cette lunaison et dans les mois et années à venir. Ces qualités concernent le développement de nouvelles compétences en terme de perceptions, de manières de penser et d’agir ; une plus grande maîtrise émotionnelle permettant d’évaluer les situations, de penser et d’agir plus clairement ; et une meilleure identification ou formulation des raisons de notre présence sur terre. 

Certaines voies racontent que de nombreuses vieilles âmes se sont réincarnées après la dernière guerre mondiale pour soutenir une étape de mutations dans l’humanité. Ces âmes sont parfois plus fragiles que d’autres car elles ont du mal à accepter la folie, la perversion et les déshumanisations ambiantes. Ce monde les blesse et elles s’y perdent parfois. Nous entrons cependant dans une période où beaucoup doivent relever la tête et stopper parfois le gâchis de leurs propres compétences. Certaines doivent travailler à se reconnecter à leur âme et à mieux comprendre le sens de leur parcours. D’ici l’été 2018, elles pourraient récupérer leurs dons et leur puissance créative. Il s’agira également de faire le tri entre l’essentiel et le brouhaha, et pour certains de s’astreindre à une discipline personnelle permettant de revivifier leur véritable stature. Lorsque nous sentons que nous sommes alignés dans une voie juste, la confiance, la joie et l’amour sont également des qualités qui peuvent mieux rayonner…

Bonne lunaison :-)))
Sandrine Delrieu

Nouvelle lune du 16 avril 2018 en Bélier

Pleine lune du 30 avril 2018 en Taureau / Scorpion

Lettre de lunaison 156 – Nouvelle Lune du 17 mars 2018 en Poisson – Pleine Lune du 31 mars en Bélier / Balance

Cette lettre de lunaison fait une synthèse énergétique et événementielle des mois passées, explore la lunaison en cours en décrivant les potentiels et défis de la lunaison, et creuse des hypothèses sur les mois et années à venir.
Cette lettre n° 156 est parue le 17 mars 2018 (PDF – 36 pages). Vous pouvez la commander ici (5,50€) :

 

Édito. Dynamiques de cette lunaison

Durant cette lunaison, la Nouvelle Lune a lieu en Poisson et la Pleine Lune en Bélier / Balance. Elle relance le cycle le cycle du zodiaque et l’énergie du printemps. Que la sève monte… oui, mais pas n’importe comment, et pas de manière insouciante car cette lunaison invite au contraire à une grande maîtrise de soi, à une réflexion spirituelle, à approfondir nos connaissances et à nous poser la question de nos ambitions.

Lors de la lunaison précédente, nous parlions de « lâcher prise » et surtout du « lâcher emprise ». Certains récits de cette lettre de lunaison approfondissent ce sujet, en lien d’une part avec la question des fantasmes inconscients et d’autre part avec l’action des systèmes de défense qui se cristallisent et nous coupent de nos ressources spirituelles lorsque nous traversons des situations douloureuses où notre intégrité et notre valeur sont en jeu.

L’énergie dominante de cette lunaison est liée aux aspects de carré qui auront lieu entre le signe du Bélier et du Capricorne, deux signes qui dominent l’air du temps depuis 2011 (printemps arabe, les indignés, révoltes, daesh, attaque des « systèmes », dictatures, rebellions…). Cette pression de « l’ancien système » a heureusement poussé de nombreuses personnes à affirmer haut et fort d’autres manières de percevoir, de penser et d’agir (écologie, spiritualités, éducation…). Nous ne sommes pas sortis de l’auberge, et la période autour de la Pleine Lune du 31 mars invite à la vigilance. Cette lettre explore plus précisément différentes manières d’aborder la conjonction Mars / Saturne en Capricorne en développant une qualité de présence très mature.

Nous pourrons également compter sur Vénus pour nous rappeler notre valeur et nos dons, nos compétences et notre vocation – et tout le respect et l’amour que nous méritons. Notre ancrage dans une incarnation reliée à nos dimensions spirituelles est LA force de vie la plus précieuse. Rien ni personne ne peut affecter l’intégrité de cette tranquille sécurité et de cette joie libre. Cette disposition intérieure, qui ne se laisse pas mal-mener par des environnements nocifs, pourra nous éclairer durant cette lunaison.

Ceux qui développent leur champ de conscience et leur connection spirituelle doivent prendre conscience qu’il n’ont pas de temps à perdre et qu’ils doivent devenir des piliers de sagesse dans un monde qui se dirige vers un point de bascule. Ils doivent pouvoir donner et faire le meilleur et « lâcher emprise » dans toutes les situations qui n’ont pas d’issue. Cette lunaison invite à une intelligence émotionnelle nouvelle.

Bonne lunaison :-)))
Sandrine Delrieu

Nouvelle lune du 17 mars 2018 en Poisson

Pleine lune du 31 mars 2018 en Bélier / Balance

Lettre de lunaison 153 – Nouvelle Lune du 18 décembre 2017 en Verseau – Pleine Lune du 2 janvier en Capricorne / Cancer

Chaque parution fait une synthèse énergétique et événementielle des mois passées, explore la lunaison en cours en décrivant les potentiels et défis de la lunaison, et creuse des hypothèses sur les mois et années à venir.
Cette lettre de lunaison est parue le 18 décembre 2017 (PDF – 32 pages). Vous pouvez la commander ici (5,50€) : 

Édito. Dynamiques de cette lunaison

Durant cette lunaison, la Nouvelle Lune a lieu en Sagittaire et la Pleine Lune en Capricorne / Cancer. Cette lunaison propose de poser les fondements des projets privés, professionnels ou sociaux que nous voulons réaliser en 2018. Comme pour une bonne recette de cuisine, quels ingrédients avons-nous actuellement besoin de rassembler pour construire une belle architecture ?

L’année 2017 a pu nous poser de nombreuses questions en terme d’orientation, de choix et d’engagements susceptibles d’incarner qui nous sommes et d’exprimer le meilleur de nous-mêmes. De nombreuses tensions relationnelles et hésitations ont pu parsemer ce parcours, nous poussant à aller de l’avant et parfois à trancher en affirmant ce qui fait partie de notre histoire et ce qui n’en fait plus partie. Depuis l’été 2017 et durant toute cette année, nous sommes invités à agir et à nous exprimer de manière de plus en plus créative et singulière, en intégrant, pour ceux qui ont cette sensibilité, une conscience énergétique de plus en plus aiguisée et… efficace. Les questions de pouvoir d’agir invitent à développer une conscience chamanique ancrée dans le visible et l’invisible.

Durant cette lunaison, a lieu un événement astrologique à observer avec précaution : l’entrée de Saturne en Capricorne dont le passage durera jusqu’en décembre 2020. Depuis un an, j’alerte sur ce qu’il peut symboliser : le bruit des bottes ou l’âge de raison. Entre ces deux extrêmes de la régression binaire « sécurité-identité-haine » et de la dynamique pacifiante « conscience-connaissance-sagesse », il est fort possible que nous dussions faire de véritables efforts pour exercer une grande clairvoyance entre tous les événements qui pourraient exercer des pressions sur les groupes humains – et entre eux. Nous devrons apprendre à ne pas ré-agir et à maintenir une conscience holistique permanente.

Si le passage de 2017 à 2018 est à la construction de fondements à la fois philosophiques et matériels, prenons le temps de bien sentir ce qui nous anime, pourquoi, comment, vers qui et vers quoi. La joie du Capricorne n’est pas celle du gaspillage désordonné mais bien celle d’un devoir accompli dans le respect d’une éthique forgée dans son for intérieur. Cette notion de « for intérieur » sera capitale dans les mois à venir, car notre véritable sentiment de sécurité s’enracine là, dans ce lien indéfectible à l’âme, à l’univers, à l’humanité et à l’homme qui fait de nous un adulte accompli et accomplissant ce qu’il a à faire.

Tout en ayant conscience des différents défis et dangers qui traversent l’humanité (l’écologie, les déplacements de population, les misères, les conflits…), gardons à l’esprit que nous ne sommes que de passage et que la qualité de nos pensées, de nos liens et de nos actes pourra puissamment contribuer à faire avancer le smilblick local et global. Cette puissance créatrice, nous pourrons la renouveler et la régénérer durant cette lunaison, si tant est que nous prenons le temps de mettre en place une discipline qui nous donnera de la force psychique et physique, un bien-être et une intelligence de situation dont tout le monde pourra bénéficier.

Bonne lunaison :-)))
Et bon passage vers l’année 2018, 2 + 0 + 1 + 8 = 11 = La Force, la maîtrise des animaux intérieurs.

Sandrine Delrieu


Nouvelle lune du 18 décembre 2017

 

Pleine lune du 2 janvier 2018