Lettre de lunaison 155 – Nouvelle Lune du 15 février 2018 en Verseau – Pleine Lune du 2 mars en Poisson / Vierge

Cette lettre de lunaison fait une synthèse énergétique et événementielle des mois passées, explore la lunaison en cours en décrivant les potentiels et défis de la lunaison, et creuse des hypothèses sur les mois et années à venir.
Cette lettre n° 155 est parue le 15 février 2018 (PDF – 30 pages). Vous pouvez la commander ici (5,50€) :

 

Édito. Dynamiques de cette lunaison

Durant cette lunaison, la Nouvelle Lune a lieu en Verseau et la Pleine Lune en Poissons / Vierge. Nous voilà dans l’énergie des deux derniers signes du zodiaque, où se prépare le jaillissement d’un nouveau printemps (le 6 avril, avec l’entrée de Mercure et de Vénus en Bélier).

L’énergie dominante de cette lunaison est liée au sextil entre deux signes, le Capricorne et le Poisson, entre la Terre et l’Eau. Nous pourrions y sentir à la fois le besoin de terminer un cycle d’un an en passant par un grand nettoyage psychique et énergétique. L’axe Poissons / Vierge est lié au soin et à la guérison.  Faire du bien à notre santé globale, intime, relationnelle et sociale peut prendre plusieurs voies : sortir de conflits dans lesquels nous pourrions être emprisonnés, entrer dans une meilleure hygiène de vie (émotionnelle, alimentaire…) ou tout autre changement pertinent. Certes, cela ne se fait pas tout seul et le lâcher-prise, c’est-à-dire le lâcher-emprise, demande souvent deux étapes : voir, puis faire. « Maintenant que tu as vu, choisis ». Libère…

Les changements ou la créativité que nous voudrions activer durant cette lunaison peuvent s’appuyer sur une ressource liée à l’élargissement de notre champ de perception et au développement de notre intuition. Tous les canaux sont « open » pour ouvrir notre vision au sens caché des processus à l’oeuvre dans la manifestation. Pour certains, cette lunaison pourrait ainsi être très révélatrice d’une capacité à oeuvrer dans une non-dualité et dans la fluidité.

L’autre prégnance très forte de cette lunaison est liée au signe du Capricorne, et évoque donc les profondes mutations structurelles qui travaillent actuellement nos sociétés, le monde… et donc notre psychisme. À toutes les échelles, ce sont les questions de hiérarchie, d’autorité, de pouvoir et d’organisations collectives qui sont ciblées, de la monade familiale en passant par l’entreprise jusqu’à l’ONU. L’ambiance des deux années à venir « le bruit des bottes ou l’âge de raison » nous invite à la plus grande maturité et conscience possible pour ne pas se laisser impressionner par la mentalité des dictatures et pour au contraire oeuvrer à chaque seconde dans une qualité, mais également une fermeté, maximale. Le « dire vrai » et l’autorité spirituelle que cette exigence invoque n’est pas mièvre. Elle est cependant intelligente, sachant regarder le moyen et long terme afin d’organiser les paliers qui peuvent mener à une meilleure condition humaine.

Cette lunaison nous invite ainsi à clôre émotionnellement un chapitre, à nous relier à la vaste humanité et à sentir comment (ré)organiser les responsabilités qui découlent de la mission que nous sentons devoir accomplir dans les mois à venir. De nombreux rêves et intuitions pourraient d’ailleurs nous guider…

Bonne lunaison :-)))
Sandrine Delrieu

Nouvelle lune du 17 janvier 2018 en Verseau

 

 

 

 

 

Pleine lune du 3 mars 2018 en Poisson / Vierge

Lettre de lunaison 153 – Nouvelle Lune du 18 décembre 2017 en Verseau – Pleine Lune du 2 janvier en Capricorne / Cancer

Chaque parution fait une synthèse énergétique et événementielle des mois passées, explore la lunaison en cours en décrivant les potentiels et défis de la lunaison, et creuse des hypothèses sur les mois et années à venir.
Cette lettre de lunaison est parue le 18 décembre 2017 (PDF – 32 pages). Vous pouvez la commander ici (5,50€) : 

Édito. Dynamiques de cette lunaison

Durant cette lunaison, la Nouvelle Lune a lieu en Sagittaire et la Pleine Lune en Capricorne / Cancer. Cette lunaison propose de poser les fondements des projets privés, professionnels ou sociaux que nous voulons réaliser en 2018. Comme pour une bonne recette de cuisine, quels ingrédients avons-nous actuellement besoin de rassembler pour construire une belle architecture ?

L’année 2017 a pu nous poser de nombreuses questions en terme d’orientation, de choix et d’engagements susceptibles d’incarner qui nous sommes et d’exprimer le meilleur de nous-mêmes. De nombreuses tensions relationnelles et hésitations ont pu parsemer ce parcours, nous poussant à aller de l’avant et parfois à trancher en affirmant ce qui fait partie de notre histoire et ce qui n’en fait plus partie. Depuis l’été 2017 et durant toute cette année, nous sommes invités à agir et à nous exprimer de manière de plus en plus créative et singulière, en intégrant, pour ceux qui ont cette sensibilité, une conscience énergétique de plus en plus aiguisée et… efficace. Les questions de pouvoir d’agir invitent à développer une conscience chamanique ancrée dans le visible et l’invisible.

Durant cette lunaison, a lieu un événement astrologique à observer avec précaution : l’entrée de Saturne en Capricorne dont le passage durera jusqu’en décembre 2020. Depuis un an, j’alerte sur ce qu’il peut symboliser : le bruit des bottes ou l’âge de raison. Entre ces deux extrêmes de la régression binaire « sécurité-identité-haine » et de la dynamique pacifiante « conscience-connaissance-sagesse », il est fort possible que nous dussions faire de véritables efforts pour exercer une grande clairvoyance entre tous les événements qui pourraient exercer des pressions sur les groupes humains – et entre eux. Nous devrons apprendre à ne pas ré-agir et à maintenir une conscience holistique permanente.

Si le passage de 2017 à 2018 est à la construction de fondements à la fois philosophiques et matériels, prenons le temps de bien sentir ce qui nous anime, pourquoi, comment, vers qui et vers quoi. La joie du Capricorne n’est pas celle du gaspillage désordonné mais bien celle d’un devoir accompli dans le respect d’une éthique forgée dans son for intérieur. Cette notion de « for intérieur » sera capitale dans les mois à venir, car notre véritable sentiment de sécurité s’enracine là, dans ce lien indéfectible à l’âme, à l’univers, à l’humanité et à l’homme qui fait de nous un adulte accompli et accomplissant ce qu’il a à faire.

Tout en ayant conscience des différents défis et dangers qui traversent l’humanité (l’écologie, les déplacements de population, les misères, les conflits…), gardons à l’esprit que nous ne sommes que de passage et que la qualité de nos pensées, de nos liens et de nos actes pourra puissamment contribuer à faire avancer le smilblick local et global. Cette puissance créatrice, nous pourrons la renouveler et la régénérer durant cette lunaison, si tant est que nous prenons le temps de mettre en place une discipline qui nous donnera de la force psychique et physique, un bien-être et une intelligence de situation dont tout le monde pourra bénéficier.

Bonne lunaison :-)))
Et bon passage vers l’année 2018, 2 + 0 + 1 + 8 = 11 = La Force, la maîtrise des animaux intérieurs.

Sandrine Delrieu


Nouvelle lune du 18 décembre 2017

 

Pleine lune du 2 janvier 2018

Lettre de lunaison 152 – Nouvelle Lune du 18 novembre 2017 en Scorpion – Pleine Lune du 3 décembre en Sagittaire / Gémeaux

Chaque parution fait une synthèse énergétique et événementielle des mois passées, explore la lunaison en cours en décrivant les potentiels et défis de la lunaison, et creuse des hypothèses sur les mois et années à venir.
Cette lettre de lunaison est parue le 18 novembre 2017 (PDF – 32 pages). Vous pouvez la commander ici (5,50€) : 

Édito. Dynamiques de cette lunaison

Durant cette lunaison, la Nouvelle Lune aura lieu en Scorpion et la Pleine Lune en Sagittaire / Gémeaux. Si le signe du Scorpion symbolise les initiations et les chamboulements vécus grâce à une autre manière de Voir, le Sagittaire symbolise les enseignements que nous tirons de l’expérience, celles de notre vie comme celles issues du parcours de l’humanité (à travers les traces que les générations ont laissé, à l’oral, à l’écrit et dans les oeuvres). Cette lunaison invite à apprendre, et à ouvrir les antennes de notre perception en travaillant avec sérieux et endurance sur le plan des causes invisibles (inconscient, psychisme, énergétique, systèmes de croyances, scénarios relationnels…). Un processus de création est à l’oeuvre, nous pourrions développer fortement notre intuition, notre foi (notre capacité à faire confiance) et notre créativité de vie. La fin d’année 2017 pourrait continuer de nous apporter des ressources et visions nouvelles, dans la lignée des changements que nous avons mis en oeuvre depuis décembre 2016, en tenant le gouvernail de nos ré-orientations sur le plan de la vie privée, relationnelle, professionnelle ou sociale

Cette lunaison invite cependant à ne pas se précipiter et à concentrer nos efforts sur la manière dont nous arrivons à associer idéalisme et réalisme, innovations dans les projets qui nous propulsent vers 2018 et consolidation de nos appuis les plus structurant. Clarifier notre esprit en regardant l’horizon à moyen terme nécessite d’être lucide sur nos compétences, nos relations, notre environnement et les mutations que nous sentons travailler nos sociétés. Nous sommes loin d’être seul (dans tous les sens du terme : ne pas rester enfermé en soi-même, dans des fantasmes / nous avons des alliés, connus ou à rencontrer).

L’air du temps 2017/2018 est imprégné des éléments Eau (Jupiter en Scorpion et Neptune en Poisson) et Terre (Pluton, Lune Noire et bientôt Saturne en Capricorne). Cet air du temps évoque une combinaison entre une fluidité créative dans les perceptions et les ressources liantes (le « nous ») et une fermeté spirituelle où ce qui fait autorité et sagesse en nous ne se laisse pas piéger dans les remous ré-actifs du monde. Autant dire que l’effort de Grandir en maturité fait partie des vigilances à venir, et que cette vigilance demandera des retours à soi réguliers d’une part pour évacuer les stress ambiant, d’autre part pour agir et penser en conscience. Savoir Faire silence.

Tout cela dans une ambiance collective, mondiale, où dès décembre 2017 nous rentrons avec Saturne en Capricorne dans LE défi de ce début de 21ème siècle : « le bruit des bottes ou l’âge de raison. » Cela peut faire peur vu le crétinisme ambiant, et le fait que malheureusement « l’enfer soit pavé de bonnes intentions ». L’inculture assez générale vis à vis des bénéfices sociaux et politiques du « travail sur soi » produit bien souvent la reproduction de systèmes de pouvoir et de chaos psychiques qui participent inconsciemment au « bruit des bottes dans l’inconscient ». Les fonctionnements narcissiques et pervers restent à mieux décoder pour pouvoir déconstruire leurs échiquiers et leurs conséquences, notamment dans les milieux familiaux et professionnels.

Une émancipation particulière vis à vis des « fantômes du passé » oeuvre durant cette lunaison. Qu’il s’agisse de vérités à dévoiler ou de mémoires encombrantes et obsolètes à alchimiser, nous sommes invités à travailler un passage et des rituels de passage permettant l’émergence et l’expression d’un « esprit neuf sur une terre vierge« . Au boulot !

Bonne lunaison :-)))
Sandrine Delrieu


Nouvelle lune du 18 novembre 2017

nouvelle_lune_2017_11_18

Nouvelle lune du 3 décembre 2017

pleine_lune_2017_12_03