Lettre de lunaison 164 – Nouvelle Lune du 7 dec. 2018 en Sagittaire – Pleine Lune du 22 dec. en Capricorne / Cancer

Passé > présent > futurs possibles.

Cette parution fait une synthèse des mois passées et explore la lunaison en cours en décrivant ses potentiels et défis. Elle permet de suivre « l’air du temps » au fil des semaines, et d’utiliser ces éclairages dans vos projets et recherches en anticipant les énergies ambiantes. Elle aborde également des hypothèses sur les mois et années à venir, notamment les années 2019/2020.
Parution le 7 décembre 2018 (PDF – 34 pages). 
Vous pouvez la commander ici (5,50€). Nous vous enverrons la lettre dans les heures qui suivent.

Commander la LDL 164 (ou s’abonner dans la colonne de droite)

€5,50


Édito. Dynamiques de cette lunaison

« Durant cette lunaison, la Nouvelle Lune aura lieu en Sagittaire, et la Pleine Lune en Capricorne / Cancer. Elle nous fait passer d’un signe de Feu qui élabore des visions globales en se tournant vers un horizon à atteindre (Sagittaire) à l’axe Capricorne / Cancer qui symbolise les structures que l’être humain organise : familles, groupes, communautés, villages, villes, nations… 

Cette lunaison résonne avec le changement d’ambiance signifié par l’entrée des Nœuds Lunaires dans l’axe Capricorne / Cancer (depuis le 7 novembre 2018). Les groupes humains se rassemblent, se tournent vers eux-mêmes et font le point : quels sont nos manques, nos besoins, problèmes ? Qui est responsable de quoi ? Depuis quand ? Qui a le pouvoir de décision ? Qui fait autorité ?

Durant un an et demi, jusqu’en mai 2020, les replis sur soi, ou « retours à soi », auront pour fonction de « prendre soin » de l’interne (Cancer), d’un lieu de vie, des habitants d’un territoire, d’une institution… Les figures d’autorité qui ont la responsabilité (Capricorne) de ce « prendre soin », les parents, tuteurs, directeurs, institutions, gouvernements… seront sans doute régulièrement rappelés à l’ordre dans cette mission.

> Cet axe symbolisant la relation entre les gouvernements (Capricorne) et les peuples (Cancer), les pouvoirs et « forces de l’ordre » auraient tort de mal-mener les « petites échelles », Gilets Jaunes, Indignés, étudiants, habitants, retraités, citoyens… en aggravant les clivages et colères. Le problème des casseurs qui assouvissent leur besoin de « prendre » ou déchargent leur haine est une chose. Cela ne doit pas occulter la demande citoyenne (Cancer, le « peuple ») de contribuer aux décisions qui les concerne, et de co-construire un État et des institutions (Capricorne) qu’ils financent.

> Petits groupes > moyens groupes > grands groupes… 

L’axe Capricorne / Cancer parle de la reproduction des « systèmes », son liant organisateur étant celui de la mémoire, de l’habitude et de la norme socio-culturelle. Il nous rappelle également que les familles produisent un modèle social et des représentations incrustées dans l’inconscient (un état-nation, une tribu, des codes et privilèges…). Ce modèle-norme forgera des manières de Faire avec « l’autre » et de fonctionner en société.  Les tendances autoritaristes, les tendances démocratiques et égalitaires, les prendre soin structurant ou les maltraitances perverses, le respect ou la déshumanisation… toutes ces ambiances se croisent et se heurtent… à l’intérieur des familles, des groupes, comme à l’intérieur des sociétés. 

Dans les mois à venir, prendre conscience de ces résonances entre familles et sociétés pourrait être très pertinent pour éviter certaines reproductions, et éviter parfois de s’épuiser à reprocher à « la société extérieure » ce qui ne serait pas conscientisé et transformé, en amont et en prévention, au coeur des « reproductions familiales », de ces micro-sociétés. 

> Sur un plan personnel, nous pourrions ressentir ces mêmes besoins : prendre soin de nous-mêmes, des familles et communautés, de nos enveloppes affectives, et mettre en oeuvre des réorganisations qui génèrent des sentiments de sécurité et des zones de tranquillité. À toutes les échelles, intimes, familiales, sociales… peut exister un besoin de (re)construire les bases, les fondements et l’architecture. 

> La Nouvelle Lune du 7 décembre commence avec une conjonction Mars / Neptune en Poisson propice aux mouvements massifs, au Commun, aux « grands Nous » et au « grand Tout », mais également aux confusions de genre, aux dérapages, aux « sans limites » et au chaos. Journée mondiale pour le Climat, et acte IV pour les Gilets Jaunes en France.

> Nous approchons également du premier semestre 2019 où la série de conjonctions en Capricorne (Pluton, Saturne, Nœud Sud) alerte sur le pire que nos sociétés peuvent produire : l’état d’esprit de dictature. Je donne depuis des mois cette image : le bruit des bottes ou l’âge de raison. Pratiquer « l’âge de raison » implique des capacités d’analyse des situations, un esprit de Justice et d’impartialité particulièrement développé, à l’image des Juges que le Capricorne symbolise. Une conscience de Soi.

La période 2008/2023 est en lien avec la période 1762/1777, périodes de chantier politico-socio-culturel, qui débouchent  ensuite sur de nouvelles formes de gouvernance (2023/2043). Soyons conscients de contribuer à ce chantier historique qui revient cycliquement tous les 250 ans. »

Bonne lunaison :-))
Sandrine Delrieu

Nouvelle Lune du 7 décembre au 16° Sagittaire

Pleine Lune du 22 décembre au 01° Capricorne / Cancer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :